Edito spécial  -  Quoi de neuf à l'aumônerie ?

 

Quoi de neuf à l’aumônerie hospitalière de Romans/Tournon/Crest ?

Septembre 2020 : Comme vous le savez, la Covid 19 a bien marqué le milieu hospitalier ces derniers mois. Les aumôniers n’ont pas été épargnés. Après une période de flou entre le désir d’aller vers les patients et résidents, plus isolés que jamais, et toutes les barrières de protection sanitaires mais aussi administratives, il a fallu regagner du terrain. Les priorités ont été les visites là où c’était encore possible, le dialogue et être à l’écoute des équipes de soins et de la hiérarchie, ne pas se laisser marginaliser car je reste persuadée que les services d’aumônerie ont toujours un rôle très important à jouer hier, aujourd’hui et demain tant sur le plan humain que spirituel.

Janvier 2021…Suite des nouvelles de l’aumônerie hospitalière 

Un être humain, par définition, est quelqu’un qui est en relation avec l’autre, les autres ou l’Autre. Si cette relation se perd, alors la personne ne se sent plus un être humain. Dans notre travail d’aumônier, nous entendons cette soif et ce besoin profond de relations.

Oui, les conditions ne sont  pas idéales. Et pourtant notre mission, même discrète,  revêt une dimension encore plus essentielle aujourd’hui. Nous avons dû revoir nos projets à la baisse et notre présence aux patients/résidents à la hausse.  Il nous faut accompagner beaucoup plus que d’ordinaire les chagrins, colères, tristesses immenses, pleurs, solitudes et incompréhensions plus que légitimes. Les tendances et les priorités s’inversent. Nous avons côtoyé de très près le phénomène de glissement, puis, plus récent, celui de la cabane ou de l’escargot… et me voilà partie pour encourager les résidents à oser ressortir de leur chambre dans laquelle ils ont été confinés depuis des semaines afin de raviver les liens humains, liens sociaux et aussi  fraternels… rendus plus délicats avec le masque et les gestes barrières.

En effet, une exigence s’impose avec force, nous obligeant à rester vigilants :

il ne faut pas perdre en humanité, car risquons de perdre beaucoup de terrain à ce niveau-là. En ne favorisant que la sécurité et la non contamination, on risque fort de se déshumaniser.

A vrai dire, cela vient impacter ma propre vie et  je m’efforce  d’aller chercher au plus profond les ressources nécessaires afin de poursuivre le chemin des visites, chemin vers l’humain, vers mon semblable encore plus seul et du coup, plus face à lui-même, à ses limites et à sa finitude. Aller, hauts les cœurs, on y croit, on persévère et on va de l’avant ! Pascale Gheysen

 

 

Le Réseau Santé, Soins et Spiritualités, le RESSPIR, désire :

  • promouvoir au sein de nos sociétés et cultures : la compréhension, la reconnaissance et l’intégration de la spiritualité dans les milieux de la santé en lien et en tension avec les traditions religieuses ;

  • contribuer au développement de l’interdisciplinarité permettant d’être davantage sujet de sa propre histoire dans son lien à soi, à l’autre et à l’institution.

Pour en savoir plus, voici le lien : 

http://resspir.org/module/module-de-sensibilisation-spiritualite-soins/

Réseau Santé Soins et Spiritualités

 

Un lien avec une vidéo présentant la laïcité de façon décalée et aussi  très appropriée :

"La laïcité ce n'est pas quand tu dois renier la religion, c'est encore moins -à chacun pour soit et Dieu pour tous..." et la suite en cliquant sur le lien :

https://m.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=vWv6O6yz8Do

Tous les mois nous vous proposons un éditorial sur une thématique liée à l'activité et à la dynamique des aumôneries protestantes hospitalières.

Nous y abordons des thèmes d'actualité, d'éthique et de réflexion, etc. rédigés par divers intervenants impliqués ou concernés par notre travail.

Cet espace se donne également le défi de partager la plume avec des auteurs de dénominations différentes, étant conscients que ces différences sont une véritable chance de découverte et d'enrichissement mutuels. 

20 juin 2019 : Dans chaque

cœur il y a un printemps caché
« Dans chaque cœur, il peut faire un froid d’igloo… 
dans chaque cœur, il y a un printemps caché… »

Pascale Gheysen

 2 janvier 2020 : Nos vœux pour 2020

 "la consolation de l'ange"

F. Lenoir

17 septembre 2019 :

"Je lève les yeux vers les montagnes"

 ... l’angoisse que l'on peut ressentir juste avant un moment important de notre vie..."

Robin Sautter

5 mars 2020 : Sève
"...ce que nous amène la vie et tous ces inattendus, quelle sève coule en nous et abreuve notre survie et notre désir..."
Pascale Gheysen

4 novembre 2019 : Lettre à Frédéric 

...  On s’est rencontré dans le service de soins palliatifs il y a quelques temps et je me souviens bien de toi. Du haut de tes 8 ans avec ton beau sourire …
Pascale Gheysen

25 janvier 2021 : quoi de neuf à l'aumônerie ?

" Nous avons dû revoir nos projets à la baisse et notre présence aux patients/résidents à la hausse.  Il nous faut accompagner..."

Pascale Gheysen

© Copyright Aumônerie Protestante Drôme Ardèche